Les Foulées neuvilloises en joëlette

Les Foulées neuvilloises en joëlette

Dans le cadre des activités physiques et sportives de l’IME Henri Wallon, un groupe de 4 jeunes a été constitué sur l’activité course à pied 1 fois par semaine de septembre 2021 à juin 2022. Le but pour ce groupe était de participer au 5km de Neuville du Poitou organisés le samedi 11 juin 2022. La particularité de cet engagement était de réaliser cette course en joëlette.

Afin d’atteindre cet objectif, une course intermédiaire ((la course des Pères Noël de Saint-Benoit en décembre 2021 à Saint-Benoit) a été réalisée en amont pour permettre une première approche de ce type d’évènement et familiariser Mélina à la joëlette. Cette occasion a fait l’objet d’une belle collaboration entre l’IME et les sapeurs-pompiers de Poitiers. Mélina était alors la seule à participer, ravie, malgré le froid, elle avait un grand sourire. Le programme de préparation quant à lui alternait des séances d’endurance (savoir maintenir un effort sur une durée : au début sur de courtes distances pour arriver à maintenir sans arrêt 6 à 7 kilomètres ; sur les entrainements sans la joëlette étaient réalisés en moyenne 5km en 34 minutes) et des séances de fractionné (savoir gérer ses allures.

Une séance a été réalisée uniquement sur la familiarisation de la joëlette sans personne dessus, afin de voir les différents postes et de savoir prendre un relai. La course à pied des foulées Neuvilloise a été sélectionnée pour son trace sur route plate et adaptée aux objectifs de l’équipe. L’organisateur de la course, touché par le projet et la démarche, a offert l’inscription à l’ensemble de l’équipe.

Le jour de la course, les jeunes étaient particulièrement motivés de pouvoir porter un dossard et de partir avec d’autres concurrents. Tout au long de la course, l’équipe a été soutenu par le public et par le grand sourire de Mélina. La course a été dure pour les jeunes du fait de la chaleur, mais ils n’ont rien lâché pour terminer la course en 33 minutes soit à une vitesse moyenne de 9km/h. C’est une minute de moins par rapport aux entrainements ! Les jeunes étaient fiers d’eux. Mélina, quant à elle, aurait bien aimé pouvoir rester sur la joëlette plus longtemps ! A la fin de la course, l’équipe s’est retrouvé autour d’un bon repas, pour pouvoir fêter l’aboutissement de ce projet.